ONCE UPON A TIME... IN HOLLYWOOD

Critique cinéma, sortie cinéma, film, cinéma, Clermont-Ferrand, Once apon a time in Hollywood, Brad Pitt, Leonardo Di Caprio, Quentin Tarantino

ONCE UPON A TIME... IN HOLLYWOOD

Un duo d'acteurs phénoménal
pop corn

Avec Once upon a time… in Hollywood, Quentin Tarantino fouille comme jamais dans son âme de réalisateur et taré de cinéma. Il nous livre un film «  fourre-tout  », qui part dans tous les sens, qui dénonce autant qu'il amuse. Jouissif, mais parfois un peu longuet.

Quentin Tarantino avec Once upon a time… in Hollywood, a trouvé un terrain jeu à la hauteur de son talent. Histoires et destins mêlés, humour et tragédie…, il se laisse aller à toutes sortes de digressions sur Hollywood et sur ce qu'elle a apporté ou détruit. Et il a à dire ! Pendant plus de 2h30, il nous emporte dans un monde foutraque – avec de multiples références à l'appui - où starlettes, stars déchues ou en devenir, réalisateurs véreux, hippies sans foi ni loi… tentent de se faire une place. Certains s'en sortent, d'autres y croient encore, d'autres plus.

L'envers du décorum

Tout ce petit monde, on le sent, le cinéaste le vénère autant qu'il le déteste et, s'il a renoncé en quelque sorte à un scenario béton, contrairement à ce à quoi il nous avait habitués, c'est certainement pour mieux mettre en avant le côté dérisoire et mythique de ce lieu pas comme les autres, cette machine à rêves qui, un jour, a fini, par sombrer, et ses héros avec. Seul bémol : certaines scènes traînent un peu en longueur, sous prétexte de faire durer le plaisir. La très grande qualité du film : le duo Leonardo Di Caprio – Brad Pitt, absolument phénoménal. Ils sont parfaits dans leur rôle de losers magnifiques et de ringards indécrottables qui, chacun à leur façon, vivent avec les expériences acquises...

Info+ 

► Sorti le 14 août 2019