Une opérette à Ravensbrück

Une opérette à Ravensbrück

D’après l’œuvre de Germaine Tillion
Théâtre
La 2Deuche - Lempdes
Jeudi, 9 avril, 2020
20h30
Tarifs : 
17€ / 15€
Plus de renseignements : 
04 73 83 74 78
Site internet 
www.ville-lempdes.fr
Mise en scène 
Claudine Van Beneden - Cie Nosferatu
Avec : 
Solène Angenoli, Angeline Bouille, Isabelle Desmeros, Barbara Galtier, Claudine Van Beneden, Raphaël Fernandez

© Cédric Rouillat
Germaine Tillion écrit « Une Opérette à Ravensbrück », alors qu’elle est déportée au camp de concentration en 1944. Cette figure de la Résistance française relate avec un humour décapant, les conditions innommables de détention des verfügbar (ces déportés disponibles pour n’importe quelle corvée). Elle accompagne sa pièce d’airs connus du répertoire lyrique.

 

Convoquant le souvenir des rengaines populaires, du bon vin qui réchauffe, des joyeuses tablées d’antan. On découvre des prisonnières luttant contre leur condition inhumaine avec la plus redoutable des armes : la joie de vivre. Les nazis ont fait disparaître toute trace de leur humanité. Elles ont, par un acte de création, aussi infime soit-il, redonné vie à leurs corps et à leurs âmes.

Pour ces femmes, créer signifiait lutter, espérer et vouloir vivre. Germaine Tillion réussit à mêler témoignage et acte artistique. Son opérette met en relief la solidarité entretenue dans les camps. Au-delà du registre comique, on découvre des éléments concrets de l'histoire du quotidien du camp et une part de sa réalité historique. Un véritable hymne à la vie.
La mise en scène de Claudine Van Beneden s’attache à l’esprit initial de l’œuvre, une opérette-revue au caractère grotesque et tragique à la fois.

« J'ai écrit une opérette, une chose comique, parce que je pense que le rire, même dans les situations les plus tragiques, est un élément revivifiant. On peut rire jusqu'à la dernière minute. C'est le propre de l'Homme, disent les naturalistes. » Germaine Tillion